Semaine 41 – Arts de la scène, poésie et photographie

La semaine 41 sera composée de trois dominantes :

On the road again ! Nous prendrons sous peu la route pour Rimouski où le ROSEQ ( Réseau des Organisateurs de Spectacles de l’Est du Québec ) orchestre la 23e édition de la Rencontre d’automne. Dans le cadre de la journée de réflexion sur la diffusion du spectacle jeune public, Sylvain et moi allons donner une conférence illustrée que nous préparons cette semaine.. Il y aura donc des répétitions dans le studio retrouvé pour arrimer celui qui parle/écrit et celui qui illustre/dessine. C’est un beau défi d’illustrer une conférence en direct en situation de cabaret, mais je suis un homme de défi et Sylvain aussi 😉 Nous allons parler de développement de public et de médiation culturelle, de stratégies de communication, d’incarnation numérique, de quantité et de qualité, de sincérité et de tape à l’œil, de doigt dans l’œil et d’œil de lynx… « Créer pour le jeune public, c’est oser voir le monde autrement : par la lorgnette de l’éternité. L’art comme engagement social. L’art pour apprendre à oser. Entre le virtuel et le réel, il y a le rêve, quasi banal, d’un « monde meilleur ». Artistes et diffuseurs, nous sommes des passeurs ! »

ROSEQ 2014 23e édition de la Rencontre d'automne - journée de réflexion sur la diffusion du spectacle jeune public
ROSEQ 2014 23e édition de la Rencontre d’automne – journée de réflexion sur la diffusion du spectacle jeune public

Le livre Un arbre vit sa vie. Il est maintenant disponible en format numérique PDF à cette adresse autant pour la France que le Canada. Sur ce site vous pouvez choisir à quelle librairie indépendante (la votre) vous faites verser les bénéfices de la vente de la copie numérique. Si vous souhaitez l’acheter en version traditionnelle papier, votre libraire préféré se chargera de vous le trouver. Amis français, votre libraire habituel sait que les livres édités au Québec sont distribués en France par  » La librairie du Québec à Paris' ». Sinon, dites-lui 😉

Le grand cerf est de retour en studio mais ne quitte pas vraiment la galerie pour autant. In and out, tour de passe passe façon poupées russes, j’ai installée la chambre lumineuse d’une façon qui permet d’utiliser le reste du studio en galerie. La grosse boîte blanche est un roman surréaliste 3D où se succèdent sans se croiser des corps de chevreuils humains et des enfants hurleurs mais pas vraiment terrifiés. Autour de ce cube surexposé, j’ai gardé une importante surface d’accrochage qui me permet de recomposer mon troupeau de cerfs pour accueillir les prochains. À ce propos, j’ai presque finit trois nouveaux tableaux de la suite le cerf ectomorphe – the queer deer que je montrerai ici bientôt !
En attendant, je me mets au travail en vous souhaitant une bonne semaine !

Auteur : Luc Pallegoix

Artiste et auteur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s