PLANCHES BRODÉES

Comme un Sissi boy bien né, j’ai toujours brodé. Des marquoirs, des écrans de cheminée et des bouts de pied, à la laine DMC pour commencer, et jusque dans les backstages pour moins stresser en tournée. Et puis en émigrant, j’ai télescopé mes cultures d’origines à mes cultures reçues, et tout autant que je les hybride, elles m’hybrident. Ça se retrouve dans ma pensée, et bien sur dans ma production artistique. Alors pour faire le trait gros, pendant que je faisais des petits points dans un lointain manoir, ici les hommes coupaient du bois et les femmes tricotaient des pantoufles. J’ai aussi toujours coupé du bois pour faire du chaud ou du beau, alors maintenant, je brode des maux/mots composés sur des planches de bois  à la drill et au Phentex. Je bro[DRILL]e des poèmes, des symboles, des slogans et des silhouettes. À dire vrai, c’est une de mes façons de tisser mes cultures. Les nôtres en fait.

 

 

IMG_8212