24/24 – 7/7

Je suis en cage thoracique /Luc Pallegoix, 2019.
Je suis en cage thoracique /Luc Pallegoix, 2019.
Je suis en cage thoracique /Luc Pallegoix, 2019.

J’ai mal.
Tout le temps.
Sans répit.

Depuis longtemps,
Depuis plusieurs années.
Plusieurs années !

Au mieux j’ai moins mal.
Au pire je hurle.
En cachette,
Si j’ai le temps de me cacher.
Sinon je pleure,
Comme les hommes pleurent :
Pas fiers.

Je ne peux plus contenir.
Tellement de douleurs, ça doit sortir
Parce que ça remplit trop.
Parce que ça prend tout.
En plus du reste.

Alors ça sort.
En cri ou en larmes.
En cri et en larmes.
Les larmes peuvent être des hurlements.

J’ai mal.
On ne peut pas avoir mal tout le temps comme ça.
C’est pas humain.
Si !
Si ?

Je ne me rappelle plus ce que ça fait de ne pas avoir mal…
Est-ce que je suis encore humain ?

Luc Pallegoix, 17 octobre 2016

La poésie de la douleur

MON CORPS EST UNE ZONE DE GUERRE

Mon corps est une zone de guerre / Luc Pallegoix, 2016. Encre pigmentaire sur papier Moab blanc 300 gr. Disponible en grand format |50 x 70 cm 5 ex.| et en moyen format |A4 ou 8,5*11 10 ex.|
Mon corps est une zone de guerre / Luc Pallegoix, 2016.

Mon corps est une zone de combats,
Tout saute, je suis rempli d’attentats.
Arrêter de me percer !
Indécente tournante, je me sens presque violé.

Mon corps est une zone de débâcle,
Mes propres défenses me taclent.
Arrêter de me peloter !
Système détraqué, tes caresses ne me font pas bander.

Mon corps est une zone sinistrée,
Drapeau blanc, ça va me faire crever.
Arrêter de m’incendier !
Délire délétère ces fièvres sont sans pitié.

Mon corps est un champs de mines anti personnelles,
Je suis rempli de poisons mortels.
Arrêtez de faire tourner les crécelles !
Peste schizophrène, je reste un rebelle.

Mon corps est une zone en déflagration,
Je suis plein de mort violente en micro-injections.
Arrêtez de me torturer !
Je n’ai rien à avouer et peu commis de péchés.

Mon corps est une zone de guerre
Et je n’ai qu’à m’y faire.

Luc Pallegoix, 2016.

La poésie de la douleur