LES PETITES DANSES

Depuis presque 7 ans, les conséquences de l’arthrite et des traitements qu’elles m’imposent ont vraiment limité ma capacité à danser. Mais les choses se sont inversées après la mise en place d’un nouveau traitement de biothérapie à la fin de l’été dernier. Depuis je suis surpris de recouvrer des capacités physiques très éloignées des situations de handicap et d’inautonomie dans lesquelles j’ai été encagé. Afin que la mise en perspective soit pertinente, vous devez savoir que j’ai perdu l’usage de la marche plusieurs mois au cours de l’hiver 2014-2015, et qu’ensuite j’ai marché 3 ans avec une canne (rose). Depuis que je peux à nouveau danser tous les jours, je pense à ma grand-mère, haut placée dans le panthéon des femmes qui ont fait l’homme que je suis, qui me racontais souvent que quand les américains ont libéré Besançon en 44, tout le monde est allé à Chamars (c’est un un parc en ville dans les fortifications de Vauban) et on a fait le bal trois jours et deux nuits. J’organiserai ça pour mon déconfinement, ainsi qu’un calendrier d’évènements, pour faire la vie, comme elle disait aussi 🕺🏻Alors on danse ?


Quelle est la chanson qui vous propulse au delà de la grisaille des mauvais jours ?


Conversons en gardant à l’esprit que la passion est la bienvenue, mais que la civilisation est de mise.