THE FACEPALM

À VENDRE – FOR SALE 📣👨🏻‍🎨

Que le médium soit numérique ou réel, faire un portrait n’est pas tant peindre une personne qu’une personnalité, ainsi que nourrir une intention de dialogue avec l’observateur de l’oeuvre qui envoie des messages de différentes natures, et qui doit induire une conversation esthétique, intellectuelle et sensuelle. Il faut voir, mais aussi se laisser aller à percevoir…

THE FACEPALM / Luc Pallegoix, 2016. Encre numérique puis pigmentaire sur papier Moab blanc 300 gr. [51 x 41 cm] Cadre noir – 700 $ + taxes jusqu’au 30 septembre2017.
THE FACEPALM / Luc Pallegoix, 2016. Encre numérique puis pigmentaire sur papier Moab blanc 300 gr. [51 x 41 cm] Cadre noir – 700 $ + taxes jusqu’au 30 septembre2017.
J’offre le service de portrait sous conditions. N’hésitez pas à me contacter en message privé 👨🏻‍💼 🖼

📬Contact  🐦Twitter  📷Instagram  🖋 Facebook

L’HOMME AU TARTAN

L'HOMME AU TARTAN / Luc Pallegoix, 2016. Peinture numérique puis encre pigmentaire sur papier Moab blanc 300 gr. [50 X 70 cm]
L’HOMME AU TARTAN / Luc Pallegoix, 2016. Peinture numérique puis encre pigmentaire sur papier Moab blanc 300 gr. [50 X 70 cm]

Au précédent portrait présenté (THE FACEPALM) j’évoquais l’importance de peindre la personnalité du sujet. Cette fois-ci je voudrais attirer l’attention sur le métissage du style old school du veston de tartan, que complète bien la pose de type selfie, issue des cultures numériques. Je crois que c’est ça qui donne sa modernité à une oeuvre contemporaine d’un genre ancestral. Par ailleurs, old school et cultures numériques, ça résume assez bien ma façon de travailler. Vous ne trouvez pas ?

L’HOMME AU TARTAN / Luc Pallegoix, 2016. Peinture numérique puis encre pigmentaire sur papier Moab blanc 300 gr. [31 X 41 cm]

THE FACEPALM

J’explique dans mes ateliers que faire un portrait n’est pas tant peindre une personne qu’une personnalité, et que de plus, il doit y avoir une intention de dialogue avec l’observateur de l’oeuvre qui envoie des messages de différentes natures, et qui doit induire une conversation esthétique, intellectuelle et sensuelle.
Il faut voir mais aussi se laisser aller à percevoir…

THE FACEPALM / Luc Pallegoix, 2016. Peinture numérique puis encre pigmentaire sur papier Moab blanc 300 gr. [50 X 70 cm] ou [8,5 x 11 pouces]
THE FACEPALM / Luc Pallegoix, 2016. Peinture numérique puis encre pigmentaire sur papier Moab blanc 300 gr. [50 X 70 cm] ou [8,5 x 11 pouces]