Un haut de miroir aux attributs de l’amour – prototype

Promotion des Fêtes de fin d’année

Le sujet présente un ensemble d’objets organisés en trophée caractéristique des arts décoratifs français du dix-huitième siècle. L’oeuvre figure un carquois avec des flèches, un flambeau et une couronne de laurier, symbolisant l’amour en ce sens qu’ils sont des attributs des dieux de la mythologie grecque influant sur les différents aspects du sentiment amoureux.  Le tableau, de 36 pouces de large et 24 de haut, est constitué d’un panneau de contreplaqué de bois d’un quart de pouce, monté sur tasseaux. Le fond de l’œuvre est gris pâle, le sujet ainsi que le pourtour sont blancs. L’ensemble est patiné et encaustiqué. La broderie est exécutée avec une laine acrylique gris foncé. Le travail sur l’envers est visible. Le thème est rehaussé de perles noires de différentes tailles en résine et en onyx. L’œuvre a été réalisée au cours de l’année 2021 à l’atelier de l’artiste. 

2700 $ + taxes

Offre valable jusqu’au 25 décembre 2021 sur le prototype : Un haut de miroir aux attributs de l’amour / Luc Pallegoix, 2021. Acrylique et encaustique sur panneau de bois contreplaqué, percé et brodé au Phentex. 36×24 pouces.

N’hésitez pas à utiliser le bouton ci-dessous pour toutes précisions sur l’acquisition, ou détails sur l’oeuvre.

Les prototypes

Cette oeuvre est un prototype, c’est à dire qu’elle est la dernière version préliminaire d’une oeuvre qui sera réalisée ultérieurement ou qui l’est déjà. Les prototypes sont des études abouties et validées, mais qui ne répondent toutefois pas entièrement aux critères exigeants du marché de l’art international, soit pour des raisons de montage ou d’encadrement, ou bien parce qu’il s’agit d’un essai de détail d’une oeuvre, ou encore que l’oeuvre finale sera réalisée dans un autre format ou d’autres couleurs. Les prototypes sont signés et répertoriés, et sont parties intégrantes des oeuvres de l’artiste.

Les Grandes Broderies

L’artiste peint et encaustique des panneaux de contreplaqué de bois comme des boiseries précieuses, puis les perce et les brode d’éléments d’architecture classique, de joaillerie, d’ébénisterie et plus généralement d’ornementation. Le classicisme et les néo-classicismes successifs font partie du corpus d’exploration de la série. La disproportion des détails et la figuration grandeur nature d’éléments d’architecture sont un principe. L’intention chromatique se situe à la jonction de l’évocation de boiseries et de matériaux nobles ayant traversé les siècles au service de l’art, et de la délicatesse des contrastes de la porcelaine Wedgwood ou des camées antiques. Il faut y voir une mise en abîme en distorsion, pour guider le regard autrement, en gardant l’esprit des lieux qui ne figure pas dans l’oeuvre. La première ligne de la collection Les Grandes Broderies rassemble les artefacts, c’est-à-dire des tableaux qu’on accroche aux murs. La deuxième ligne proposera des éléments mobiliers et des meubles, et la troisième ligne des éléments d’architecture intérieure.